Emerson Blackhorse Mitchell

Dans les années 1970, la revue American Highways publie régulièrement des poèmes rédigés par des habitants des différentes réserves du sud-ouest.

Ainsi, dans le numéro de juillet 1972, on pouvait lire le poème Miracle Hill d’Emerson Blackhorse Mitchell, poète navajo né près de Shiprock, auteur de la biographie Miracle Hill: The Story of a Navajo Boy, publié en 1967, University of Oklahoma Press et de The Whispering Wind aux éditions Doubleday en 1972.

Miracle Hill, Emerson Blackhorse Mitchell.

I stand upon my miracle hill,

Wondering of the yonder distance,

Thinking, where will I reach there ?

I stand upon my miracle hill,

The wind whispers in my ear.

I hear the songs of the old ones.

I stand upon my miracle hill,

My loneliness I wrap around me.

It is my striped blanket.

I stand upon my miracle hill,

And send out touching wishes

To the world beyond hand’s reach.

I stand upon my miracle hill,

The bluebird that flies above

Leads me to my friend, the white man.

I come again to my miracle hill.

At last, I know the all of me

Out there, beyond, and here upon my hill.

Près de Rough Rock, 2006, copyright Nausica Zaballos.

Près de Rough Rock, 2006, copyright Nausica Zaballos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *