Je m’appelle humain, un film sur la poétesse innue Joséphine Bacon

Dans la salle virtuelle Les alchimistes de la plateforme La 25e heure, vous pourrez découvrir le 7 mai ce très beau portrait de la poétesse innue Josephine Bacon signée par la réalisatrice abénakise Kim O’Bomsawin.

J’ai eu le plaisir de découvrir ce documentaire multi-primé fin mars dernier et la critique est disponible sur le site cinescribe.fr

La bande-annonce :

Poèmes choisis :

Je me suis faite belle

Je me suis faite belle                          Niminunakuitishun

pour qu’on remarque                          nuash nishkana tshetshi uapatakaniti

la moelle de mes os,                           tshetshi pishkapatakaniti

survivante d’un récit                            nin eka nita

qu’on ne raconte pas.                         tshe tipatshimikauian.

extrait de Bâtons à message, Tshissinuatshitakana, éditions Mémoire d’encrier, 2009, p. 82-83.

Fleuve Saint Laurent, dégel, Canada, © Nausica Zaballos

Tu es musique – Nipeten nikamun nishtikuanit

Tu es musique

Tes nuages sont sans frontières

Quand ils s’approchent

Leurs odeurs se parfument de brume

Tu danses la pureté des gouttes

Les yeux éteints

Je perçois ta beauté

Tes mélodies

Je dépose du tabac

En offrande sur une pierre

Je te suis redevable

Pour ma liberté

Extrait de Un thé dans la toundraNipishapui nete mushuat aux Éditions Mémoires d’Encrier, 2013, page 10.

Square Saint Louis, Montreal, © Nausica Zaballos

Aujourd’hui le printemps

Aujourd’hui le printemps s’est mêlé à l’hiver

Tout fond

L’hiver n’a pas dit son dernier mot

Un ancien imite le vent

Il m’a envoûtée

Avec des ailes de perdrix

Puis a disparu

Tu m’amènes dans un sentier

Tu écris dans le vent

J’avance derrière toi

J’observe le crayon qui dessine

Ta liberté

Extrait de Uiesh, Mémoire d’encrier, 2018, p. 26-27.

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.