Maladies récentes

Inscrire une maladie récente dans la tradition curative : l’exemple du cancer.

Les hataali sont parfois bien en peine pour expliquer, en accord avec les enseignements des Yei, les causes de maladies d’apparition récente. Comment soigner des maladies dont aucune histoire sacrée ne fait mention ?

Quelle peut être la cause de maladies qui ne semblent pas avoir été répertoriées dans le passé mythique des Navajo ?

Peut-on établir des concordances entre l’étiologie traditionnelle et les symptômes affichés par les patients atteints de cancer ou de SIDA ? Quelle signification spirituelle attribuer à ces maux ?

Une cause environnementale… l’extraction d’uranium.

On a constaté une prévalence moindre de cancers jusque dans les années 1980. En raison de l’exploitation de l’uranium dans la région de Crownpoint et de la modification du régime alimentaire, certains types de cancers ont augmenté depuis.

Locaux de l'UMTRA, Uranium Mill Tailings Remedial Action à Window Rock, juillet 2005.

Locaux de l’UMTRA, Uranium Mill Tailings Remedial Action à Window Rock, juillet 2005.

L’expression utilisée pour désigner cette maladie est « la plaie qui ne cesse de se putréfier ».

Cosmogonie  et étiologie navajo.

Selon le mythe des Origines, les Navajo émergèrent d’une série de mondes souterrains avant d’atteindre le monde scintillant, la surface de la terre. A chaque ascension, les Navajo acquéraient de nouveaux savoirs.

Ce qui croît est paré de nombreuses vertus et décrire le cancer comme un processus de multiplication cellulaire à l’attention d’un Navajo traditionaliste semble peu pertinent.

Mais, l’excès est souvent évoqué pour décrire des comportements entraînant la maladie. Les mondes inférieurs étaient caractérisés par les dérèglements en tout genre: une typographie localise donc de nombreuses maladies, au nombre desquelles le cancer, dans les ténèbres des mondes inférieurs.

Le cancer est né dans le deuxième monde mythique.

Le cancer trouve son origine dans le deuxième monde, le monde jaune caractérisé par les abus sexuels de ses habitants.

grand canyon

Miners4Dans l’imaginaire navajo, le cancer a donc un lien avec les maladies vénériennes et de nombreux patients traditionalistes ont une mauvaise conception du développement du cancer qu’ils assimilent à une maladie contagieuse sexuellement transmissible.

L’éclair comme cause du cancer.

L’excès n’est pas uniquement l’expression d’une volonté de subordonner son prochain à son plaisir mais reflète également le désir de maîtrise des éléments naturels par l’homme. Les habitants du deuxième monde tentèrent de contrôler l’éclair, utilisé par les êtres sacrés pour communiquer ou se déplacer. De nombreux patients cancéreux affirment avoir été témoins d’un orage ou d’être passés à proximité d’un arbre foudroyé. Cependant, comme l’apparition de la maladie est postérieure à l’élaboration du mythe, c’est aussi à partir des réalités scientifiques que va se construire le discours traditionnel étiologique.

L’interprétation traditionnelle de certaines réalités physiques posées par les scientifiques.

Le développement de l’industrie nucléaire dans les années 1950 a contribué à
l’augmentation du nombre de cas de cancers.

Bruggebook

Les hataali (praticiens traditionnels) dénoncent les méfaits de l’uranium, Leetso, le monstre jaune: « l’uranium n’aurait jamais dû être déterré (…) Tout ce qui a été enlevé de notre Terre Mère est devenu dangereux (…) Mère Nature se fâche. »

leetso

La couleur jaune de l’uranium explique la localisation mythique du cancer dans le monde jaune dont les habitants, par leurs excès avaient désacralisé la terre. L’identification de certains éléments associés à l’apparition du cancer (l’uranium, l’extraction minière) ont donc permis d’établir une analogie entre l’occurrence mythique d’une transgression entraînant la maladie et la manifestation du mal dans le présent profane.

watercontaminated

L’effet de duplication des phénomènes et des événements, dans le passé mythologique collectif et l’expérience du quotidien individuel permet la création de nouvelles analogies.

Ainsi, l’irradiation va se comprendre en termes de radiations et englobera une multitude de phénomènes lumineux ou magnétiques dont l’éclair devient le paradigme. Parmi les causes de cancer recensées parmi les patients navajo, on notera donc l’éclair, le micro-onde, la télévision etc…

donaldyellowhorse

Le CANCEREUX

  • est le TRANSGRESSEUR (commettre des excès sexuels)
  • CELUI QUI A ENFREINT UN TABOU (regarder l’éclair)
  • CELUI QUI ASSERVIT LA TERRE (le complice de Leetso, le monstre jaune de l’uranium)

Pour plus d’information sur l’extraction d’uranium, ses conséquences, son interprétation, en territoire navajo:

  • Leetso, the Powerful Yellow Monster: A Navajo Cultural Interpretation of Uranium Mining by Esther Yazzie-Lewis and Jim Zion.