Décès des derniers Code Talkers navajos

05/06 : Printemps funeste pour les Code Talkers navajos : trois d’entre eux, William Tully Brown (96 ans, décédé le 3 juin), John Pinto (également sénateur démocrate, 94 ans, décédé le 24 mai à Gallup)  et Fleming Begaye Sr ont trouvé la mort ces dernières semaines.


State Sen. John Pinto was named the first recipient of an honorary doctoral degree from Navajo Technical University on May 17, 2019, in Crownpoint.
© Farmington Daily Times file

Ces vétérans de la seconde guerre mondiale ont participé à un programme top secret de cryptage de communications. Ils utilisaient le navajo, une langue extrêmement compliquée à apprendre et comprendre. Pour en savoir plus sur les Code Talkers et comprendre les origines et les modalités d’exécution du programme militaire, lire la page du site qui leur est consacrée.

Photograph of Navajo Code Talkers Henry Bake and George Kirk; December 1943; Records of the U.S. Marine Corps, Record Group 127.

Les Code Talkers ont également été immortalisés au cinéma dans le film Windtalkers, réalisé par John Woo… un film nécessaire et bienvenu mais pas forcément très proche de la réalité vécue par les soldats navajos. L’immense travers du film fut d’attribuer le rôle du personnage principal à un non-navajo, la star de l’époque Nicolas Cage, et bien entendu d’en faire un super héros blanc qui sauve les Navajos ! Pour lire mon analyse du film parue dans l’ouvrage collectif Memory in/of English-speaking Cinema : Le Cinéma comme vecteur de la mémoire dans le cinéma Anglophone aux éditions Michel Houdiard, cliquez ici ou rendez-vous sur la page des articles téléchargeables.

L’acteur navajo Roger Willie dans le film Windtalkers (2002) © MGM

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.