Pow wow Ornans

Ornans accueille une nouvelle édition de Danse avec la Loue du 29 juin au 1er juillet 2018.

Après avoir mis en lumière de nombreux représentants des tribus Apache, Navajo et Huichol, les organisateurs du 10e pow-wow ont choisi d’inviter des peuples amérindiens francophones, originaires de Québec et de Guyane.

Voici la présentation de cet événement par les membres de 4 Winds : « Les nations du Québec sont les premiers habitants de la province de Québec au Canada. Ils se composent de dix nations amérindiennes distinctes par l’ethnie, la langue, la culture et l’histoire. Ces nations sont réparties dans 55 communautés pour une population légèrement supérieure à 50.000 personnes, soit un 1% de la population totale de la province. Les autochtones québécois sont politiquement et collectivement représentés par L’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL). Les pêcheurs, puis colons, marchands et missionnaires français sont les premiers Européens qui ont entretenu des contacts suivis avec les peuples vivant dans ce qu’on appelle aujourd’hui le Québec. Très vite les Français et les Autochtones avaient ainsi établi des relations complexes d’interdépendances. La France voyait dans les nations autochtones des alliés sur lesquels elle comptait pour la survie de ses colons et la prospérité du marché des fourrures. Les Autochtones commerçaient, établissaient des alliances militaires, et se mariaient avec les Français. Les relations diplomatiques entre les Français et les peuples premiers du Canada cessent en 1763 (traité de Paris) avec le transfert de la Nouvelle-France à la Grande-Bretagne. Les interactions sociales et économiques se continueront néanmoins à l’intérieur du pays.

Depuis des millénaires présents en Guyane les autochtones représentent moins de 5% de la population guyanaise. Ils se répartissent en 6 ethnies. C’est en 1624 que vont s’installer les premiers colons français. A la fin des guerres napoléoniennes, la Guyane va connaître une période très prospère grâce à l’esclavage. C’est en 1854, que Napoléon III fait construire le célèbre bagne de Cayenne. La commune de Saint-Laurent-du-Maroni devient le centre administratif du système pénal, vers lequel seront envoyés près de 90 000 hommes et 2 000 femmes, dont plus d’un tiers décédera en Guyane. Au début du siècle dernier la ruée vers l’or va décimer la population autochtone. En 1946, la Guyane obtient le statut de département français, mais le territoire a beaucoup de peine à décoller économiquement et les amérindiens (français comme nous) survivent dans une indifférence générale. Victimes de l’orpaillage, d’empoisonnement au mercure, de lois inadaptées à leurs réalités, ils demandent aujourd’hui que leurs droits soient respectés au même titre que les autres citoyens de métropole. »

Le pow-wow d’Ornans est aussi l’occasion de découvrir plusieurs associations de soutien aux premières nations telles que Pine Ridge Enfance Solidarité, CSIA Nitassinan et bien d’autres…

Le site, au cœur des vallées creusées par la rivière La Loue, est majestueux, alors n’hésitez pas, faites vos bagages…

© Nausica Zaballos-Dey, 2010

Quelques photos prises lors de l’édition 2010 :

© Nausica Zaballos-Dey, 2010

© Nausica Zaballos-Dey, 2010

© Nausica Zaballos-Dey, 2010

© Nausica Zaballos-Dey, 2010

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.